Sécurisation de la Caisse Régionale du Crédit Agircole Charente-Maritime Deux-Sèvres

Actualité

Nexecur accompagne les Caisses régionales du groupe Crédit Agricole dans la sécurisation de leurs sites. Retour sur le chantier conduit pour le Siège du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres.

En 2015, la Direction Générale du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres (CMDS) décide de fusionner ses sites administratifs de Niort et de Saintes dans un seul et même bâtiment à Lagord. Après deux années d’un chantier aussi titanesque que millimétré, la construction de 19 000 m2 réunit 500 salariés sous le même toit. Entre détection intrusion, supervision des accès et vidéoprotection déployées sur l’ensemble du site, le challenge de la sécurisation de ces nouveaux locaux est revenu à Nexecur. Éclairage de Laurent Mesrine, responsable technique régional de Nexecur, et de Jean-Paul Duhamel, directeur financier et logistique du Crédit Agricole CMDS.

Comment Nexecur s’est intégré au chantier du nouveau site de Lagord ?

Laurent Mesrine : Cela s’est fait très simplement. Nous avons participé à un nombre important de réunions avec les conducteurs de travaux du Crédit Agricole. Celles-ci étaient quasiment hebdomadaires quand nous avons démarré le chantier. Par la suite, le rythme a été d’une à deux séquences par mois. Les équipes du Crédit Agricole se sont montrées accueillantes, aidantes et disponibles tout au long de ce chantier, ce qui nous a permis de bien avancer. Notre présence a été assurée par un chef de chantier en permanence sur site, toujours quatre ou cinq techniciens en moyenne sur le terrain, ainsi qu’une coordinatrice technique qui faisait le lien entre le chantier, la Direction, les responsables du Crédit Agricole et notre bureau d’études. A la fin du chantier les équipes Nexecur étaient mobilisées à plein temps pour poser le matériel et le mettre en service.

Quels étaient les impératifs du Crédit Agricole en termes de sécurité ?

Jean-Paul Duhamel : Un immeuble de cette envergure se doit de répondre aux standards de sécurité en vigueur. Rappelons qu’il s’agissait, dans notre situation, de fermer deux sites historiques de notre Caisse régionale pour les regrouper à Lagord. Au-delà du défi RH que cela représentait et de la volonté de mettre à disposition de nos collaborateurs un site garantissant un effet « Waouh », il s’agissait d’assurer un système de sécurité et d’informatique pleinement et parfaitement fonctionnant. L’une des priorités qui a guidé notre travail résidait dans le fait d’être en capacité d’accueillir les quelques 500 collaborateurs entrant quotidiennement dans le bâtiment et ainsi de veiller à la mise en route dès le jour J de l’ensemble des contrôles d’accès et de leur supervision. Avec une telle volumétrie, il convenait de disposer d’un système anti-intrusion qui soit de bon niveau.

Quelles solutions Nexecur a déployées sur le site du Crédit Agricole ?

L. M. : Afin de sécuriser l’ensemble du site, nous avons installé près de 120 lecteurs pour pouvoir badger et entrer sur site, 6 portails, 2 interphones en extérieur, 300 points de détection (entre les contacteurs et les détecteurs) et 38 caméras fixes ou 360°. Ces dernières sont positionnées à chaque accès et chaque niveau des bâtiments, chaque périmétrie, ainsi que dans les zones de circulation. S’ajoute à cela la vidéoprotection. Il est en effet possible de faire de la levée de doutes à distance à partir de notre centre de télésurveillance. Ainsi, à tout moment, le Crédit Agricole dispose d’une régie qui permet de contrôler en local et à distance. Prenons un exemple : dans le cas où l’alarme d’une porte se déclencherait, il nous serait possible de la visualiser à l’aide des caméras. La détection intrusion, quant à elle, est disposée de façon à ce que tous les accès intérieurs et extérieurs soient protégés par des contacts. Les entrées principales sont aussi sécurisées par des lecteurs d’accès et des verrouillages automatiques se déclenchant le soir. C’est pourquoi, dans le cas où un salarié devrait venir en dehors de ses heures de bureau, il lui serait nécessaire de badger à l’accueil pour pouvoir rentrer.

Y a-t-il eu des modifications en cours de chantier ?

J-P D. : Nous avons décidé de modifier le contrôle des accès par rapport à notre choix initial, afin de pouvoir l’intégrer à nos agences et ainsi ne disposer que d’un seul système. Cette décision repose sur le principe de la symétrie des attentions. Nous avons donc investi près de 50 millions d’euros pour la sécurisation de notre site administratif et nous rénovons l’intégralité de notre parc d’agences de proximité pour une enveloppe comparable de 50 millions d’euros. En termes de sécurité, nous avons donc souhaité gérer de la même manière les accès à notre site et à nos 130 agences sur les Charentes Maritimes et dans les Deux- Sèvres.

Quels bénéfices retirez-vous au quotidien du système de sécurité installé par Nexecur sur le site ?

J-P D. : Ce qui est remarquable, c’est que notre bâtiment dispose d’un dispositif de sécurité optimisé et optimal. Le système mis en place permet la traçabilité des passages. Il offre aussi une plus grande agilité et plus de réactivité dans la gestion des badges, notamment concernant les différentes autorisations d’accès. Les usages sont par ailleurs plus faciles à gérer. En effet, le système de sécurité a été automatisé : si quelqu’un change de fonction, ses autorisations évoluent également.

Quel est votre retour d’expérience depuis l’inauguration du site ?

L. M. : Ça fonctionne très bien ! Avec ce chantier, qui est le plus gros réalisé par Nexecur dans la région, nous nous devions d’être au rendez-vous. C’est l’illustration du champ de compétences de Nexecur. En ma qualité de responsable technique, je tenais à remercier M. Duhamel et M. Ménès, le Directeur général du Crédit Agricole CMDS. Leur disponibilité a permis à nos techniciens d’apporter des solutions très rapidement.

Vous évoquez la disponibilité des équipes. Comment s’est passée et se passe à présent la communication entre les deux parties ?

J-P D. : Nous sommes avec un partenaire de confiance. Deux ans après, nous avons toujours d’aussi bonnes relations avec Nexecur. Pour nous, il s’agit des relations humaines au-delà de la technique. Aujourd’hui, nous menons ensemble un travail toujours très intense sur la rénovation de nos agences. Nous allons en livrer une trentaine l’année prochaine : autant vous dire qu’ils sont beaucoup sur nos chantiers et avec toujours énormément de réactivité et d’agilité. C’est une évidence de continuer à travailler avec Nexecur que ce soit pour le site ou pour notre réseau.

  • Nexecur sélectionné pour protéger la 1ère pépinière de startups du Crédit Agricole

    Télésurveillance

    Nexecur a été choisi pour sécuriser le Village by CA. Vidéosurveillance, télésurveillance, reconnaissance faciale... Découvrez les dispositifs de sécurité utilisés.

  • « Avec la reconnaissance faciale, tous les secteurs vont être impactés »

    Actualité

    À l’ère où les GAFA semblent mettre petit à petit la main sur les technologies de reconnaissance faciale, quid des limites de ces nouvelles intelligences ? Guillaume Ligneul, responsable R&D et Innovation chez Nexecur fait le point.