Comment détecter la perte d’autonomie chez les personnes âgées ?

Téléassistance

Quels sont les signes de la perte d’autonomie ?

S’il n’est pas facile d’estimer exactement le début d’une perte d’autonomie, l’âge moyen de début de dépendance est d’après l’INSEE de 83 ans pour les femmes et de 78 ans pour les hommes*. Cette perte d’autonomie peut découler de diverses causes : ennuis de santé, difficulté à se déplacer, diminution de l’acuité visuelle, etc. Elle est fréquemment la conséquence d’une chute.

Être rappelé

Pour anticiper la perte d’autonomie, il faut en connaître les symptômes. Il est possible de déceler ces signes avant-coureurs pour la devancer et se préparer à compenser celle-ci.
Plusieurs indices doivent éveiller votre attention et nécessitent l’avis d’un professionnel de santé pour déterminer le degré de dépendance :

  • Multiplicité des problèmes de santé et troubles physiques : Douleurs et fatigues récurrentes, dégradation de la vue ou de l’audition ou encore incontinence urinaire.
  • Modification des habitudes alimentaires : Repas non équilibrés, courses alimentaires désordonnées, diminution du plaisir de se préparer à manger, difficulté grandissante à employer les ustensiles culinaires habituels, perte de poids.
  • Dépression : Le fait de toujours souhaiter rester seul, de négliger son apparence ou de manifester un détachement envers des activités jadis appréciées sont des signes de dépression proche ou avérée.
  • Début de troubles de l’équilibre : ces troubles peuvent dévoiler l’existence d’une pathologie ou d’une perte d’autonomie chez les personnes âgées : un bilan de santé complet est préconisé.

La téléassistance s’avère particulièrement adaptée et permet d’être rapidement secouru en cas de chute ou de malaise. En effet, l’opérateur recevant une alerte vous contactera aussitôt, et en cas de chute confirmée ou de non réponse, préviendra immédiatement les personnes compétentes.

Comment anticiper la perte d’autonomie ?

Repérer les signes vus précédemment est la meilleure manière de ralentir le processus. Ils dissimulent généralement un trouble physique ou une dégradation de la santé psychologique. Plus ils sont détectés vite, mieux ils peuvent être pris en charge. Une fois la perte d’autonomie repérée, il est nécessaire dès lors de prendre rendez-vous avec un médecin. Ce dernier fera alors un bilan gérontologique.

Le diagnostic fixé, il devient convenable de prévoir un traitement et un accompagnement dédié. Selon l’avancée de la perte d’autonomie, la téléassistance, une aide à domicile ou une entrée en maison de retraite peuvent être envisagées.

Il faut savoir que le maintien à domicile est un projet qui se prépare au préalable. C’est dès la soixantaine, quand l’on n’a aucun problème de perte d’autonomie qu’il faut y penser.

La solution pour un maintien à domicile est la téléassistance : elle permet de prévenir les possibles imprévus de la vie de tous les jours. Car s’il est difficile d’entièrement anticiper une chute, la téléassistance vous permet d’être secouru en cas de difficulté.

Réaliser mon diagnostic gratuit

Cependant il faut savoir qu’à un certain point, notamment quand on est atteint d’une maladie évolutive comme Alzheimer, un maintien à domicile devient compliqué même avec l’assistance régulière d’un proche. Peu à peu, il deviendra nécessaire d’avoir une présence jour et nuit, immobilisant l’entourage qui peut avoir le sentiment d’être impuissant et par conséquent commencer à culpabiliser. Dans ces circonstances, le soutien à domicile (qu’il soit familial ou professionnel) n’est plus nécessairement la meilleure solution. Une entrée en maison de retraite doit être envisagée.

Vous souhaitez rester chez vous le plus longtemps possible et conserver votre indépendance ? Réalisez le diagnostic en ligne Nexecur Assistance en moins de trois minutes et obtenez ainsi un devis gratuit.

Vous pouvez également contacter votre conseiller ou demander à être rappelé immédiatement, pour que nos services vous proposent la solution de téléassistance Serenica la plus adaptée à votre situation.

*Enquête Handicap Santé 2009

  • Comment prolonger le maintien à domicile pour retarder l’entrée en maison de retraite ?

    Téléassistance

    La perte d’autonomie d’une personne âgée ou à mobilité réduite est une situation à laquelle toute famille est exposée un jour ou l’autre. C’est une circonstance qui complique le maintien à domicile. Dans l’hexagone la décision la plus commune demeure le placement au sein d’un établissement spécialisé. Mais ce n’est pas toujours le moyen le plus approprié ni le plus apprécié des personnes concernées, et évidemment pas le moins coûteux.

  • Comment aménager l’habitation d’une personne âgée pour faciliter le maintien à domicile ?

    Téléassistance

    Devant la perte d'autonomie, le maintien à domicile doit en général se doubler de divers aménagements : prévention des chutes, téléassistance, réaménagement de la cuisine, de la salle de bain, etc. Découvrez 4 suggestions pour rendre plus confortable votre quotidien.